Medialab Investigation : la 6ème enquête publiée traite de la drépanocytose qui atteint les enfants de l’oasis égyptienne de Siwa

Medialab Investigation : la 6ème enquête publiée traite de la drépanocytose qui atteint les enfants de l’oasis égyptienne de Siwa

30 novembre 2020

Shymaa Adel publie son enquête dans le quotidien égyptien Al-Watan. Une enquête sur la propagation de la drépanocytose, ou anémie falciforme, dans les oasis de Siwa et Al-Bahriya.

Il y a douze ans, Ali Kocha et sa femme perdaient leur petite Hind, âgée de deux ans, avant d’atteindre Matrouh, une ville située à 300 km de leur oasis de Siwa, où l’enfant était amené pour recevoir la transfusion sanguine qui aurait pu la sauver. Le couple avait déjà perdu un enfant, Yasmine, et trois de leurs enfants portent dans leurs gênes la maladie qui a emporté leurs sœurs, la drépanocytose. 

Les mariages consanguins et le manque de sérieux lors des examens médicaux prénuptiaux pourtant obligatoires pour conclure un acte de mariage ont contribué à la propagation de cette maladie génétique donc héréditaire dans les oasis de Siwa et d’al-Bahriya, révèle Shymaa Adel dans son enquête publiée dans le quotidien égyptien Al-Watan.

La journaliste d’investigation égyptienne met en lumière cette maladie chronique, mais aussi les lacunes dans le système de santé et le manque de médecins hématologues qui mettent la vie de ces enfants drépanocytaires en danger. 

drepanocytose-medialab

 

Son enquête est la 6ème à avoir été publiée dans le cadre du projet Medialab Investigation, après celle d’Asaad Zalzali sur le trafic de médicaments en Irak, celle de Saïd Akrout sur le cancer du sein dans le sud de la Tunisie, celle de Dorra Abdelkader sur la violence psychologique envers les femmes en Tunisie, celle de Wafa Arouri sur la mauvaise gestion des hôpitaux publics palestiniens et celle de Rakia Selmi sur les femmes des régions reculées tunisiennes privées de soins de santé.


Médialab Investigation met en œuvre un accompagnement à la production de huit enquêtes dans le domaine de la santé, avec des sessions de formation, un accompagnement individualisé et une participation financière aux frais de réalisation des enquêtes.

L’enquête de Shymaa Adel est à lire (en arabe) sur le site d’Al Watan