Désinfox Tchad

#DesinfoxTchad
Désinfox Tchad

Objectif(s)

Contribuer à une information fiable, objective et indépendante au Tchad
1M€
22mois
150Professionnel·le·s encadré·e·s

Un projet

Soutenu par

En partenariat avec

Présentation

Phénomène mondial, la propagation des infox n’épargne pas le Tchad où la désinformation se pratique sous toutes ses formes : mensonges, calomnies, fausses attributions de citations, photos sorties de leur contexte... Peu formés à la détection des infox, les médias tchadiens relaient souvent eux-mêmes de fausses informations. Le fact-checking, cette pratique qui regroupe les outils et techniques de vérification de l’information, reste encore minoritaire dans les rédactions tchadiennes.

Dans la lignée du projet Désinfox Afrique lancé en 2020, Désinfox Tchad vise à sensibiliser les médias du pays aux enjeux et moyens de lutte contre la désinformation et la mésinformation, et à former des journalistes au fact-checking et à la production de contenus de déconstruction de fausses informations. Il prévoit également des activités d’éducation aux médias et à la citoyenneté numérique des jeunes, pour leur apprendre à utiliser les réseaux sociaux de manière raisonnée et à jouer un rôle de vigie de la désinformation.

Bénéficiaires du projet

  • 150 journalistes et responsables éditoriaux de médias
  • La Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA)
  • Organisations membres de la Maison des Médias du Tchad (MMT)
  • Membres d’OSC et activistes du web (blogueurs et blogueuses, influenceurs et influenceuses)
  • 40 jeunes des clubs RFI de Ndjamena et Abéché
Responsable du projet
Rokiatou TOURE

Fiches à télécharger

Désinfox Tchad

Actions

Sensibilisation des médias à la lutte contre la désinformation et la mésinformation

  • Forum de lancement rassemblant les différents acteurs concernés ;
  • Ateliers de sensibilisation : bonnes pratiques de régulation, enjeux éditoriaux et d’auto-régulation ;
  • Forum de clôture présentant les résultats du projet à toutes les parties prenantes (médias, organisations professionnelles, civiles et de régulation, ministère de l’Éducation nationale, bailleurs internationaux).
Actualités associées

La Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) du Tchad en visite à Paris

14 octobre 2022
Une délégation de la HAMA du Tchad s’est rendue à Paris du 4 au 7 octobre pour un voyage d’étude.

Formations aux techniques de vérification de l’information et au fact-checking

  • Quatre formations, pour quatre journalistes de six médias tchadiens sur la vérification de l’information, les techniques de base et la narration du fact-checking, ainsi que la prise en main des réseaux sociaux ; 
  • Accompagnements personnalisésde journalistes dans la production de contenus de déconstruction de fausses informations.
Actualités associées

Appel à candidatures "Désinfox Tchad" :
 contribuer à une information fiable, objective et indépendante au Tchad

20 juin 2022
Vous êtes un média (presse en ligne, radio ou télévision), vous souhaitez vous engager dans la lutte contre la désinformation et acquérir les...

Renforcer la citoyenneté numérique de 40 jeunes

  • Ateliers de décryptage des médias, sur la collecte et le traitement de l’information numérique, la typologie des infox au Tchad, les techniques de vérification de l’information des journalistes, la prise en main des réseaux sociaux et la production de contenus de déconstruction de fausses informations ;
  • Ateliers sur les communautés numériques établies pour alerter sur la circulation des fausses informations et les manières d’endiguer leur propagation.

Renforcer les capacités linguistiques en français de journalistes

  • Évaluation individuelle de chaque journaliste via un test DALF (Diplôme Approfondi de la Langue Française) pour identifier les lacunes et former des groupes d’apprentissage homogènes ;
  • Formation linguistique personnelle de 200 heures pour chaque journaliste avec l’appui de personnes enseignantes spécialistes de la langue française, titulaires de l’Éducation nationale tchadienne ;
  • Cours préparatoires aux examens (DELF B2 et DALF C1) selon le niveau des groupes ;
  • Évaluation finale au sein de centres d’examens agréés par France Éducation International.