"À l’heure de Kyiv" révèle la culture ukrainienne

"À l’heure de Kyiv" révèle la culture ukrainienne

November 7, 2023

À Kiev, en Ukraine, le PinchukArtCentre, l'un des centres privés d'art contemporain les plus importants et les plus influents d'Europe centrale et orientale, a accueilli en octobre 2023 une présentation du livre "À l’heure de Kyiv".

Cet ouvrage, publié par le critique, conservateur et publiciste Kostiantyn Doroshenko, réunit une collection d'essais, de critiques et d'articles de recherche écrits par l'auteur entre 1995 et 2023, qui analysent la vie culturelle et sociale de l'Ukraine. Le livre regorge d'informations peu connues sur des destins, des événements et des personnalités, et fait référence, sous une forme accessible, aux principaux courants philosophiques et politiques de notre époque, à l’appartenance historique de l’Ukraine à la civilisation européenne, et sa sensibilité à la liberté et à la démocratie. Il a été publié par la maison d'édition Anetta Antonenko.

 heure_Kyiv2

L’auteur a effectué une partie du travail de compilation et de rédaction des textes sur l'art ukrainien au sein de la résidence Yak Vdoma à Bucarest, soutenue par CFI. Dans une situation où la Russie tente de détruire notre identité nationale et où les Ukrainiens surprennent le monde par leur volonté de mourir pour la liberté et la démocratie, tant en Ukraine qu'à l'étranger, de plus en plus de gens souhaitent comprendre qui nous sommes, quelles sont nos valeurs et d'où vient notre persévérance, a témoigné Kostiantyn Doroshenko.
Alors que mon pays subissait de graves pannes d'électricité en raison des attaques de missiles russes, j'ai eu la possibilité, grâce à la France, de poursuivre mon travail, dont le résultat, le livre ‘‘À l’heure de Kyiv’’, contribuera, je l'espère, à la compréhension de la culture ukrainienne. La visite de la ministre Catherine Colonna à la Résidence de Bucarest et ses échanges avec les journalistes ukrainiens ont également été une source d'inspiration.

hk3
L’auteur, Kostiantyn Doroshenko,
et la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères française, Catherine Colonna.