Un nouveau projet pour diffuser les bonnes pratiques du journalisme en Irak

Un nouveau projet pour diffuser les bonnes pratiques du journalisme en Irak

13 septembre 2022

Lancé par France Médias Monde (FMM) et CFI, « Journalisme innovant en Irak (JOII) » vise principalement à renforcer les compétences de journalistes en activité au sein du média public irakien Iraqi Media Network (IMN), grâce à des formations professionnelles certifiantes, et à compléter le cursus en journalisme proposé par la Faculté des Médias de l’Université de Bagdad (FMUB), afin d’atteindre les normes internationales.

 

Plusieurs formations se sont déjà tenues de mai à juillet 2022 à Bagdad, en collaboration avec l'Académie de FMM. Tout d’abord, six journalistes d’IMN et six professionnel•les de la FMUB ont été recrutés pour devenir formateurs et formatrices pour ce projet et assister à deux formations en distanciel sur les fondamentaux du journalisme : une formation sur le fact-checking, organisée avec Djamel Belayachi (journaliste aux Observateurs de France 24), et deux formations axées sur l’aspect éditorial du journalisme avec Sofia Amara, grand reporter indépendante et collaboratrice régulière de France 24, et Amar Al-Hameedawi, grand reporter à France 24.

Des ateliers visant à renforcer les capacités des bénéficiaires se sont ensuite tenues à Bagdad : "Caméra et montage" avec Mohamed Farhat, journaliste reporter d’images à France 24, Ibrahim Saleh, correspondant France 24 à Bagdad et Sofia Amara, grand reporter, et « Reportage et réseaux sociaux » avec Sofia Amara et Hani Tahar, journaliste web à France 24.

À la suite de chaque formation, les journalistes ont produit des contenus en lien avec l’actualité, notamment sur l’environnement et la santé. Parmi les thèmes abordés : la pollution, les marais, le sauvetage des palmiers (symbole de l’Irak), la toxicomanie aux médicaments ou encore les enfants des rues à Bagdad. 

"Je suis présentatrice mais je n’avais jamais été sur le terrain. En faisant du reportage, j’ai redécouvert les Irakiens. Je trouve maintenant mon travail en studio plus légitime et je sais quelles questions poser à mes invités". Nada, journaliste à IMN et bénéficiaire du projet

Des formations sur les outils digitaux tels que Facebook live, Instagram et Youtube et les techniques d’écriture pour le web, ainsi que sur la présentation TV et le journalisme mobile (MOJO) seront aussi organisées à partir d’octobre. 

Enfin, un séminaire thématique de cinq jours, réunissant douze personnes de IMN et de la FMUB, abordera trois problématiques transverses : le genre, l’environnement et la sécurité. À l’issue de cette formation, les bénéficiaires devront produire des reportages par groupes, orientés genre et environnement.

Un nouveau projet pour diffuser les bonnes pratiques du journalisme en Irak