#PAGOF : Un pool de journalistes ivoiriens formés au journalisme d’investigation et au datajournalisme

8 février 2021

Les médias jouent un rôle clé dans le processus du gouvernement ouvert.

Au-delà de l’information qu’ils fournissent sur les actions du gouvernement et de la société civile, leurs enquêtes permettent d’exercer un certain niveau de contrôle citoyen sur l’action publique et de pousser ainsi les responsables politiques et les institutions administratives à plus de transparence et de redevabilité. Pour accomplir cette mission, les médias ont besoin de s’appuyer sur des journalistes capables de mener des investigations et de traiter les données ouvertes.
C’est dans cette optique que le Projet d'Appui aux Gouvernements Ouverts Francophones (PAGOF), mis en œuvre par CFI sur financement de l’Agence française de développement (AFD), organise des formations au journalisme d’investigation et au datajournalisme pour des professionnels de Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso et de Tunisie.

Le cycle de formation destiné aux journalistes ivoiriens a été enclenché avec une première session qui s’est déroulée à Abidjan du 25 au 29 janvier 2021. Les bénéficiaires ont pu mesurer le niveau d’exigence requis par ces disciplines du journalisme mais également leurs vertus.

"Le journalisme d’investigation est un journalisme d’exception qui nécessite le respect de l’éthique et de la déontologie. Un journalisme d’investigation réussi est un gage de développement de la société", témoigne ainsi François, un journaliste ivoirien opérant dans le secteur du multimédia.

Pagof datajournalisme

 

La formation a été ponctuée de discussions avec des représentants de différentes institutions ivoiriennes concernées par les questions de gouvernement ouvert comme l’Autorité nationale de la presse (ANP), la Direction générale de la décentralisation, le ministère du Budget, et la Haute autorité pour la bonne gouvernance. Elle a aussi permis des échanges avec d’autres professionnels des médias du continent africain, telle que Gaëlle Borgia.
Cette journaliste malgache, correspondante de France 24 à Madagascar, a été récompensée en 2020 par le Prix Pulitzer, la plus haute récompense journalistique aux États-Unis, pour son enquête publiée dans le New York Time sur la tentative d'ingérence de la Russie lors de la présidentielle malgache de 2018.