« Le vrai du confinement et du déconfinement » : un projet d’émissions radiophoniques sur les effets psychosociaux de la pandémie au Niger 

8 octobre 2020

Au Niger, l’Association « Bien Être pour Tous » a conçu une série d’émissions radiophoniques intitulées « Le vrai du confinement et du déconfinement » pour traiter des impacts psychosociaux de la pandémie de Covid-19. Ces émissions produites en français et dans les deux principales langues du pays (haoussa et zarma) ont été diffusées en direct sur les antennes de Radio Challenge et de dix autres radios partenaires de MédiaSahel. 

Fin juin 2020, l’association Bien être pour tous a entamé la conception d’émissions visant à apporter une assistance psychosociale aux ménages touchés par les mesures de confinement partiel décrétées dans une partie du Niger. Réalisées en partenariat avec CFI pour MédiaSahel et onze radios partenaires dans les différentes régions du pays, ces émissions avaient pour objectif d’aider les familles nigériennes à gérer leur stress pendant la période, en leur offrant la possibilité d’échanger directement avec des personnels de santé, tels que des médecins, des psychologues, ou des conseillères / conseillers familiaux. 

Cette série d’émissions intitulée « Le vrai du confinement et du déconfinement » a été diffusée durant quatre semaines, tous les mardis, en direct et en 3 langues sur les antennes de la radio Challenge FM de Niamey, et rediffusées sur 10 autres radios partenaires de MédiaSahel dans les régions de Zinder, Diffa, et Maradi notamment. Quatre émissions de 60 minutes ont été produites par Challenge FM puis traduites en zarma et en haoussa, soit un total de douze émissions diffusées. 

À chaque émission son thème. Deux exemples de thèmes abordés : « Crise sanitaire à coronavirus : quand les jeunes se mobilisent contre la Covid-19 » ou « Crise sanitaire à coronavirus : enjeux et perception des acteurs locaux ». La 1ère rubrique de chaque émission, nommée « Confinement vôtre », introduisait le sujet du jour à travers une discussion avec les invités de l’émission, qui permettait aux auditrices et auditeurs d’assimiler la thématique et de préparer leurs interventions.

La rubrique suivante, « Confinement à cœur ouvert », leur donnait la possibilité d’intervenir en direct par téléphone pour poser des questions ou débattre avec les invités. Et enfin, la dernière rubrique, « l’avis du coach », était dédiée à des messages de sensibilisation et des conseils aux populations confinées étaient prodigués par une personne reconnue pour son expertise sur les questions de santé. 

En plus d’apporter des conseils aux personnes résidant dans les zones confinées du pays, l’émission s’est attachée à répondre aux préoccupations liées à la période de post-confinement. Les émissions ont donc aussi permis de soulager les inquiétudes psychosociales que ressentaient un grand nombre d’auditrices et d’auditeurs face à la mise en œuvre de cette mesure.

Crédit photo : ONG Bien être pour tous
Crédit photo : ONG Bien être pour tous

 

Franck Akoto, qui a animé les émissions, estime que celles-ci ont mis en évidence « la vraie perception des populations nigériennes au regard de la maladie à coronavirus en particulier et à la crise sanitaire, en général. Au cours de ces émissions, nous avons perçu un grand intérêt de la part des auditrices et auditeurs. Les interventions en direct des appelants peuvent en témoigner. Nous recevions entre neuf et dix-neuf appels par émission, ce qui au regard du contexte nigérien, est une bonne moyenne surtout quand il est question de la COVID-19. L’engouement était sensiblement fort, nous recevions même des questions, avis et préoccupations après la fin des émissions, aussi bien des auditrices et auditeurs qui les avaient suivis, que des journalistes des radios partenaires de CFI situées sur l’ensemble du territoire nigérien ». L’animateur tire un bilan positif de cette initiative. « Pouvoir proposer un projet d’émissions de sensibilisation de ce genre à l’endroit des populations nigériennes est une initiative à saluer et à pérenniser jusqu’à l’éradication effective de cette pandémie. Même si le Niger a la chance de faire partie des pays africains à avoir une statistique ‘’peu’’ catastrophique par rapport à cette pandémie, le fait de pouvoir continuer la sensibilisation est capital, surtout en ces temps-ci où un réel relâchement dans l’observation des mesures sanitaires est plus qu’évident ».

L’émission a pu compter sur l’implication de nombreuses personnalités politiques et scientifiques qui sont intervenues sur les antennes pour informer les populations et échanger avec elles, comme le représentant du ministère de la Santé ou le psychologue membre de la Commission riposte de la Covid-19 au Niger. 


MédiaSahel Covid-19 appuie la production et la diffusion de contenus fiables et de qualité sur la maladie à coronavirus, en adaptant les contenus médiatiques déjà produits grâce au projet MédiaSahel et en proposant de nouveaux contenus d'information et de sensibilisation. 

Il bénéficie d'un financement complémentaire de l'Agence française de développement (AFD), dans le cadre de l'initiative Covid-19 Santé en commun portée par la France.