Journée internationale des droits des femmes : les conversations Ama Baad sur l’égalité des genres

9 mars 2021

Dans le cadre des conversations Ama Baad, organisées par CFI en partenariat avec Daraj et Barr Al Amen dans l’objectif d’offrir aux journalistes arabophones un espace de réflexion et d’échanges de bonnes pratiques pour mieux couvrir les enjeux de développement durable dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19, nous débattons régulièrement de questions en lien avec l’égalité des genres.

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, nous vous proposons de revisionner ces conversations en arabe.

Médias et discriminations de genre : comment mener le combat depuis les salles de rédaction ?

Alors que les femmes journalistes sont victimes de harcèlement physique et virtuel voire parfois de chantage, il apparait indispensable de prévenir et de lutter contre les discriminations spécifiques dont elles font l’objet. Mais comment briser la loi du silence qui prévaut à l’intérieur même de certaines institutions médiatiques ? Quelles sont les stratégies de prévention mises en œuvre pour protéger les employées contre le harcèlement moral et sexuel dans les médias arabes ?
Enfin, en tant que victime ou en tant que témoin, quelles réactions devez-vous adopter ?

Conversation avec : Maha Ghazal et Afrah Nasser
Modération : Hanane Abdallah (MCD)

 

Le rôle des médias face à l’aggravation des inégalités et discriminations de genre pendant la crise de la Covid-19

Le coronavirus s’est révélé être un accélérateur d’inégalités pour les femmes et les jeunes filles, qui en supportent davantage les conséquences économiques et sociales. À tous les niveaux, ces dernières ont été frappées de plein fouet : scolarisation avortée pour les fillettes et adolescentes, perte d’emploi pour les travailleuses du secteur informel, sans compter l’augmentation des violences domestiques dues au confinement et l’impossibilité d’accéder aux soins de santé reproductive. 

Face à cette situation dramatique, comment donner la parole à ces nombreuses victimes de la pandémie, invisibles dans les récits médiatiques ? Et plus largement, quelle est la responsabilité des médias face aux inégalités de genre ?

Conversation avec : Rasha Helwé (Raseef 22) et Mayssaloun Nassar (France 24 Arabe)

 

Les nouveaux médias à l’assaut des stéréotypes de genre

Les médias de masse reflètent la société et, en ce sens, sont aussi des puissants vecteurs de normes, notamment de genre. Les contenus médiatiques s’adressant aux femmes traiteront ainsi prioritairement de la beauté, de la mode ou de la cuisine, sujets étant perçus comme féminins. La révolution numérique a toutefois bouleversé cet ordre établi et permet désormais à celles et ceux qui le veulent, de s’exprimer et de défier les formats traditionnels de la télévision ou de la presse écrite en créant leur propre média via les réseaux sociaux ou les podcasts.
Cette nouvelle offre cible un public jeune, sous-représenté et sans accès à la parole publique. Innovants, interactifs et brisant les tabous, ces nouveaux médias n’hésitent pas à se définir comme féministes et militants. Mais au-delà de de la fracture générationnelle, comment analyser ce phénomène ?
Pour l’instant médias de niche, comment peuvent-ils assurer leur pérennité et accroître leur audience ?

Conversation avec : Raneem Afifi (w laha wogoh okhra) et Soufiane Hennani (Machi rojola)
Modération : Rawaa Augé (Al Jazeera)

 

Médias et violences à l’égard des femmes : comment informer ?

Les médias reflètent de manière consciente, ou inconsciente, les valeurs du système patriarcal et en conséquence influencent les normes et les comportements sociaux. La question des violences faites aux femmes, sous toutes ses formes, est emblématique du rôle ambivalent et parfois dommageable des médias. Certains choix d’angles de reportages ou encore de terminologie, qui laisseraient entendre que la victime serait quelque part coupable de son sort, cautionnent indirectement ces actes de violence.
Pourtant, au-delà du sensationnalisme des faits divers, les médias peuvent contribuer à sensibiliser sur l’enjeu de société qu’est la lutte contre les violences systémiques envers les femmes. 
Comment s’assurer de bien traiter ces sujets en faisant une place à l’analyse ?
Peut-on mettre au même plan la parole de la victime et celle de son bourreau ?
Quelles sont les pratiques journalistiques à adopter pour protéger les victimes de violences basées sur le genre ?

Conversation avec: Rana Husseini (Jordan Times) et Wiame Aoures (Tomorrow is a better day)
Modération : Maytham Kassir

 

Si vous êtes journaliste et arabophone, rejoignez le groupe Facebook Ama Baad.