En Irak, la cohésion sociale au cœur des reportages des journalistes du projet Tafael

29 avril 2021

Lors de la cérémonie de clôture de Tafael, qui s’est tenue le 15 mars 2021 à Erbil, en présence d’une centaine de personnes – journalistes, médias partenaires, représentants de la société civile et de l’Université de Mossoul – trois journalistes ont été récompensés pour la qualité de leurs productions.

En 2019 et 2020, 45 journalistes professionnels et journalistes citoyens du Gouvernorat de Ninive avaient été formés aux pratiques du journalisme dans un contexte de stabilisation et aux responsabilités des médias dans le renforcement de la cohésion sociale, puis accompagnés par trois formateurs dans la production de contenus. Ces journalistes ont couvert une grande diversité de sujets, allant de la reconstruction de Mossoul au retour des déplacés, en passant par la coexistence entre les différentes communautés religieuses.

Les reportages ont d’abord été présentés aux étudiantes et étudiants de cinq départements de l’Université de Mossoul, entre décembre 2020 et février 2021, suivis de débats et de conférences, puis diffusés en mars et avril 2021 sur le média en ligne étudiant de l’université et dans des médias et sur les réseaux sociaux de la région de Ninive : Mosul Time TV et Naynawa allan (médias visuels) ; Radio Alghad, Radio almosul hawana et Radio Time FM (radios) ; Naynawa newspaper, Nirij Network for Investigative Journalism et Al-Alam Al-Jadid (presse écrite) ; et sur une dizaine de pages de la région de Ninive dont New Generation of Journalists, Humans of Mosul, Volunteer Lawyers Network for Media Freedom et Mosul.

Les élèves et l’équipe enseignante du département médias de l’Université de Mossoul avaient également bénéficié de formations sur la cohésion sociale, le genre, les fondamentaux du journalisme ainsi que la gestion d’un média en ligne, créé avec le soutien de CFI, permettant aux étudiants et étudiantes de s'exercer à traiter des sujets d'actualité.

Lors de la cérémonie de clôture du projet, après des discussions autour de la cohésion sociale et du rôle des médias dans sa promotion et la présentation des dix meilleurs reportages, un jury de professionnels des médias, dont deux journalistes de Monte Carlo Doualiya, Saad Mabrouk et Alia Kdeih, a décerné trois prix pour récompenser les meilleures productions.

tafael ceremonie


Palmarès

1er Prix (mention "genre") attribué à la journaliste Faten Al-Ali pour son article portant sur le retour des filles à l'école dans la région de Ninive après leur arrêt forcé pendant la période de contrôle de l’Organisation État islamique.

tafael 1prix


2ème Prix (mention "journalisme de solution") attribué à la journaliste Walaa Al Hamdani pour son article sur la ville de Mossoul et ses différentes composantes.

tafael 2e prix


3ème Prix (mention "journalisme social") attribué au journaliste Ahmad Al Dabbagh pour son reportage vidéo Le retour portant sur Mossoul et le retour de ses habitants après l’occupation de la ville par l’Organisation État islamique.