Des émissions interactives pour et avec les jeunes

Des émissions interactives pour et avec les jeunes

23 février 2021

Un des objectifs de MédiaSahel est de travailler avec des porteurs et porteuses de projets éditoriaux multimédias, pour mener une réflexion sur le développement de formats fait par et pour les jeunes.

C’est dans cette optique qu’un appel à candidature a été lancé en mars 2020 au Burkina Faso, au Mali et au Niger, afin de sélectionner quinze projets.

Quinze jeunes du Burkina Faso, du Mali et du Niger ont participé au premier volet d’accompagnement à la production d’émissions multimédias qui s’est déroulé du 30 novembre au 5 décembre 2020.
Son but : les sensibiliser et les former à l’intérêt des formats interactifs destinés à la jeunesse, aussi bien dans leur dimension éditoriale qu’économique.

Ils ont été accompagnés pour affiner leurs projets d’émissions, déclinés en radio, web TV ou podcasts, afin de définir précisément leur audience-cible et d’identifier les formats interactifs les plus percutants. L’accent a été mis sur l’importance de proposer un programme adapté, dans le fond comme dans le ton, à un nouveau public et s’appuyant sur une stratégie "réseaux sociaux" différenciant.

interactive
Reportage d’une apprenante en extérieur – décembre 2020 - @Olympia de Maismont

 

« Je peux maintenant jouer de mon imagination pour penser de nouvelles choses en matière de productions audiovisuelles. » (Un participant)

 

Séminaire, ateliers pratiques et présentation finale devant un jury ont ponctué cette formation. Les bénéficiaires ont pu valoriser leurs acquis, notamment en matière de vidéo mobile, en réalisant un reportage en extérieur avec leur propres téléphones.

S’ouvrir à des outils et façons de faire différentes

Les journalistes de l’équipe de l’Atelier des Médias de RFI, Sylvain Mornet du service vidéo-mobile de France 24, Juan Gomez d’Appels sur l’actualité sur RFI, ou encore Soumaïla Rabo de Savane FM sont aussi intervenus pour présenter d’autres outils ou façons de faire, comme par exemple le podcast ou la libre antenne.

Cette formation a connu un franc succès, aussi bien auprès des bénéficiaires que des formatrices et formateurs. "Nous pensons les avoir aidés à comprendre qu’il ne suffit pas de dire Je veux produire des contenus pour les jeunes, mais de pousser la réflexion encore plus loin en définissant les profils types des jeunes ciblés et en imaginant le contenu-type à produire", expliquent Ségolène Malterre et Inoussa Maïga.
De son côté, un participant estime que la formation aurait pu durer plus longtemps : "Dans l’ensemble, c’était une réussite selon moi. La prochaine fois, il faudrait ajouter plus de jours. C’était intense."

session apprentissage
Session d’apprentissage de la vidéo-mobile – décembre 2020 - @Olympia


Cette première session a débouché sur l’élaboration d’une note conceptuelle et d’un pilote d’émission par les quinze jeunes. Ce document servira de base pour la sélection, en février 2021, des trois médias (un par pays) qui seront impliqués dans la seconde phase du projet.