À Yaoundé, des journalistes camerounais réalisent des productions sensibles au genre

À Yaoundé, des journalistes camerounais réalisent des productions sensibles au genre

25 novembre 2022

À l’occasion de la première session de formation sur la vérification de l’information, qui s’est tenue à Yaoundé du 14 au 19 novembre 2022, les journalistes de Talk Paix ont produit des sujets en équipe sur le terrain.

Dix reportrices et reporters venus de cinq médias camerounais – L’Œil du Sahel, Salam FM, Canal2international, Ndefcam et MediAfrique – ont suivi une session sur la vérification de l’information animée par Paul-Joël Kamtchang et Emmanuel de Solère Stintzy, afin de consolider leurs acquis.

Les journalistes ont également échangé sur les questions relatives au genre dans les médias avec Ritah NGA – experte genre et membre du groupe constitué sur cette thématique aux Nations Unies – suivie d’une mise en pratique des techniques de collecte et de vérification de l’information dans les rues de Yaoundé.À Yaoundé, des journalistes camerounais réalisent des productions sensibles au genre

Le groupe 1, composé de Junior Haussin (Canal2international), de Mawe Nancy Yooh et Lakelle Lendzomo (Ndefcam radio), a choisi de brosser le portrait de Nadine Ndjomo, rédactrice en chef de L'Œil du Sahel, rencontrée au siège de son journal.

Le groupe 2, composé d’Ines Ondoa Balla (Canal2 international), de Rex Afon (MediAfrique) et de Lititia Ngono (L’Œil du Sahel), a choisi de réaliser un micro-programme sur la question suivante : "Comment les médias traitent-ils la question du genre ?"

Le groupe 3, composé d’Honorine Cheng (Mediafrique), de Regis Belinga (L’Œil du Sahel) et d’Adam Liman (Salam FM), a traité sous forme de reportage audio "la réinsertion socio-économique des journalistes anglophones à Yaoundé".

À Yaoundé, des journalistes camerounais réalisent des productions sensibles au genre