Un journalisme plus inclusif : l'impact de Qudra 2 sur la représentation médiatique des réfugiés syriens en Jordanie

Un journalisme plus inclusif : l'impact de Qudra 2 sur la représentation médiatique des réfugiés syriens en Jordanie

31 mai 2023

Des journalistes ont suivi des formations pour améliorer le partage d'informations et les témoignages de réfugiés en Jordanie dans le cadre du projet Qudra 2, qui vise à renforcer la résilience parmi les réfugiés syriens en Jordanie et à favoriser la cohésion sociale. Suite à ces sessions de formation, les journalistes ont discuté de sujets susceptibles de transformer la représentation de cette catégorie de personnes dans les médias jordaniens.

Ghadeer Al-Saadi met en lumière l'histoire d'Um Maarout, une femme syrienne qui a dû fuir la guerre en Syrie en 2013 pour se réfugier en Jordanie, laissant toute sa famille derrière elle. Dans les colonnes du journal Al-rai, Ghadeer suit le parcours d'Um Maarout.

Avant de rejoindre la Jordanie, cette femme syrienne a séjourné dans un camp de transit, comme de nombreux Syriens qui ont fui leur pays à cause de la guerre. Au bout d'un an, elle est arrivée en Jordanie. En l'absence d'aide d'organisations internationales, Um Maarout a pu survivre grâce à la générosité des voisins qui lui ont tendu la main.

Si son histoire est marquée par des épisodes sombres, elle affirme maintenant qu'elle est heureuse grâce à une activité commerciale qu'elle a lancée en 2018 et qui lui permet d'aider sa famille en Syrie. De plus, elle se bat désormais pour le respect des droits humains et a créé une fondation en Jordanie dans ce but.

Agyad Abu Zaid et Ola Keresley, deux journalistes syriens, ont décrit la vie d'Umm Ahmed sur le site web d'Ammanet. Cette réfugiée syrienne de 70 ans a perdu la trace de son mari, de son fils et de sa belle-fille. Restée seule avec trois enfants en bas âge, Umm Ahmed travaille dans des fermes et s'occupe du bétail pour subvenir à leurs besoins.

Chaque jour, Umm doit préparer ses trois petits-enfants pour l'école avant de travailler dans les fermes. Le rêve le plus cher de cette grand-mère est de voir ses petits-enfants terminer leurs études afin qu'ils puissent prendre le relais le moment venu.

En plus des articles de presse, les journalistes qui ont bénéficié des ateliers de formation ont produit des vidéos pour mettre en évidence la vie des réfugié.es qui sont souvent invisibles dans les pays hôtes.

Mahmoud – Mise en lumière de la protection des enfants


L’objectif de cette vidéo est d'encourager les parents et les responsables légaux à emmener leurs enfants dans les centres de développement social à proximité pour participer aux programmes de soutien psychosocial. La vidéo présente l'histoire inspirante de Mahmoud, un garçon de 11 ans qui a grandement bénéficié des activités de soutien psychosocial auxquelles il a participé dans les centres de développement social. Son expérience lui a permis de progresser de nombreuses façons, et la vidéo vise à motiver les autres enfants et leurs responsables à tirer parti de ces précieuses ressources.

Sara – Mise en lumière de la protection des femmes


L’objectif de la vidéo est d'encourager les femmes à demander un soutien psychologique ou à s'inscrire à des activités de soutien psychosocial dans leurs centres de développement social les plus proches. La vidéo présente l'histoire de Sara, victime d'abus et de mauvais traitements, mais qui a trouvé une valorisation et du soutien grâce aux services psychologiques et à la gestion des dossiers fournis par les centres.

cfi at work

Ces vidéos offrent un point de vue plus nuancé et humain sur la réalité des réfugiés syriens en Jordanie et sur la situation des Libanais. Cette évolution vers un journalisme plus inclusif et représentatif ouvre la voie à une meilleure compréhension mutuelle entre les communautés, renforce la cohésion sociale et contribue à une société plus juste et plus équitable.