Promouvoir le journalisme de solutions dans les Territoires palestiniens

Promouvoir le journalisme de solutions dans les Territoires palestiniens

2 décembre 2021

Lancé en 2018, le projet Hal média accompagne l’Université de Birzeit dans la formation de formatrices et formateurs au journalisme de solutions.

Les situations de crises politiques, économiques et sanitaires sur les Territoires palestiniens s’enchaînent en créant des situations de grandes fragilités sociales et fournissant des sujets journalistiques d‘intérêt majeur. Toutefois, le traitement de l’actualité proposé par les médias palestiniens ne répond que partiellement aux attentes des audiences et notamment celles des jeunesses de Cisjordanie et de la bande de Gaza. 

Le journalisme de solutions est une approche pertinente qui considère le monde tel qu’il est, en analysant et en rendant compte des problèmes, défis, des enjeux tout en diffusant la connaissance d’initiatives mises en œuvre sur le terrain et reproductibles. Il inspire et éveille l’engagement des populations. Le développement de ce genre journalistique permet aux médias de renforcer leur offre éditoriale et répondre à l’évolution des attentes et besoins de leurs audiences. Il est également une méthode : analyse de la situation problématique, exposition des éléments de réponses concrets et concluants, observation des succès et limites des initiatives mises en place.

Un manuel spécifique dédié au journalisme de solutions

En mars 2021, le Media Center Development (MCD) de l’Université de Birzeit a été accompagné pour définir, produire et diffuser sur son site web et les réseaux sociaux, son propre manuel de journalisme de solutions.

En s’appuyant sur cet outil, deux sessions de formation de formatrices et formateurs en journalisme de solutions se sont tenues en mars 2021 à Ramallah et en juillet 2021 à Gaza. Une vingtaine de journalistes, dont la moitié étaient des femmes, ont suivi cette formation de 30 heures, dont l’objectif était double : avoir la capacité de former à la production de contenus éditoriaux de journalisme de solutions et disposer des compétences requises pour superviser des journalistes dans leur production, en utilisant la méthode appropriée.

Ces deux sessions ont enregistré des premiers résultats significatifs : 89% des personnes participantes ont déclaré avoir la capacité de former d’autres journalistes au journalisme de solutions et 86% confirmé disposer des compétences requises pour superviser la production de contenus de journalisme de solutions. Un groupe Facebook rassemblant les bénéficiaires des deux sessions a été créé dans l’objectif de partager les expériences et expertises.

Cette réflexion se poursuivra lors de l’atelier "capitalisation" qui estimera les premiers impacts des activités mises en place.