Médias et violences à l’égard des femmes : comment informer ?

Médias et violences à l’égard des femmes : comment informer ?

17 février 2021

La série de conversations en ligne du projet Ama Baad se poursuit, CFI et ses partenaires, Daraj et Barr Al Aman, ont le plaisir de vous inviter à participer à la 19e conversation qui portera sur le traitement médiatique de la question des violences à l’égard des femmes.

Jeudi 18 février 2021

18h : Heure de Rabat, Alger et Tunis
19h : Heure de Tripoli (Libye), Le Caire, Khartoum, Ramallah, Beyrouth, Damas et Aman
20h : Heure de Bagdad et de Sanaa

Pour participer à la conversation en direct sur Zoom et poser vos questions, vous pouvez vous inscrire en ligne.

Les médias reflètent de manière consciente, ou inconsciente, les valeurs du système patriarcal et en conséquence influencent les normes et les comportements sociaux. La question des violences faites aux femmes, sous toutes ses formes, est emblématique du rôle ambivalent et parfois dommageable des médias.

Certains choix d’angles de reportages ou encore de terminologie, qui laisseraient entendre que la victime serait quelque part coupable de son sort, cautionnent indirectement ces actes de violence.
Pourtant, au-delà du sensationnalisme des faits divers, les médias peuvent contribuer à sensibiliser sur l’enjeu de société qu’est la lutte contre les violences systémiques envers les femmes.

Comment s’assurer de bien traiter ces sujets en faisant une place à l’analyse ? Peut-on mettre au même plan la parole de la victime et celle de son bourreau ? Quelles sont les pratiques journalistiques à adopter pour protéger les victimes de violences basées sur le genre ?

Conversation avec :
- Wiame AWRES, réalisatrice et militante féministe algérienne, elle est co-fondatrice du site internet « Féminicides Algérie » qui recense et analyse les féminicides afin de sensibiliser l’opinion publique sur ce fléau et de contribuer à lutter contre les violences faites aux femmes.

- Rana HUSSEINI, journaliste d’investigation au Jordan Times et militante des droits humains. Elle travaille depuis plus de 20 ans sur les violences de genre dans la région MENA et plus particulièrement sur la question des crimes d’honneur. Elle est l’auteure de l’ouvrage Murder in the Name of Honour publié en 2009.

Modération :
Maytham KASSIR, journaliste et producteur, il a collaboré avec plusieurs médias notamment le journal Asafeer et le site de la chaîne Al Jadeed. Il a couvert des sujets en lien avec les crises migratoires, les droits des travailleurs migrants et les violences domestiques. Il est actuellement producteur de l’émission Bikasr Atta diffusée par la chaine Al Jazeera.

Si vous êtes journaliste et arabophone, rejoignez le groupe Facebook Ama Baad.

 

L’initiative AMA BAAD vise à favoriser la réflexion collective et le partage de bonnes pratiques entre des journalistes du monde arabe autour de thèmes liés au développement durable et suscités par la crise sanitaire de la Covid-19.