Des émissions de concertation en public
pour résoudre ou prévenir les conflits

Des émissions de concertation en public 
pour résoudre ou prévenir les conflits

26 septembre 2022

Une centaine d’animateurs et animatrices de radios du Mali, Burkina Faso et Niger ont déjà bénéficié de formations sur les émissions de concertation en public proposées par MediaSahel. En août dernier, la radio Mourna du Niger se prêtait à l’exercice pour la première fois.

"Avant, nous produisions déjà des émissions en public, raconte Dayabou Dan Sakou, animateur à la radio communautaire de Mourna de Dolle/B’konni. Elles se déroulaient de la manière la plus simple : un public qui répond aux questions de l’animateur. À présent, les émissions de concertation sont différentes. C’est une première pour notre radio."

Les émissions de concertation sont des émissions grand public réalisées pour discuter des problèmes citoyens, de la gouvernance locale. Elles visent à trouver des solutions, à prévenir ou à régler des conflits dans des zone en proie à l’insécurité.

"L’émission de concertation grand public, regroupe, un magazine, un sketch, un micro-trottoir et des interviews et une partie interactive. C’est un tout", explique Dayabou. "Ce type d’émission nécessite beaucoup de moyens financiers, humains, matériels et une bonne préparation", poursuit-il.

 

Un bon format pour les radios

Durant une heure, l’animateur a tenu en haleine le public sur la thématique du « maintien de la jeune fille à l’école à Dollé/B’Konni ». En effet, la problématique de la scolarisation des jeunes filles à l’école est une préoccupation majeure dans la communauté nigérienne, tout particulièrement en zone rurale.

"Nous avons invité en plateau des personnes ressources du système éducatif, les autorités locales, les jeunes et les parents. L’émission a été bien accueillie. Le public a insisté pour que la radio renouvelle ce type d’émissions qui traite de l’actualité et qui sensibilise toute la communauté", affirme Dayabou.

Pour lui, ce type de programme est un bon format pour les radios car il permet la participation active de toutes les couches sociales (jeunes, hommes, femmes) à la réalisation de l'émission. Il contribue efficacement à un changement des mentalités et des comportements pour une jeunesse responsable.Malheureusement les moyens financiers leur font encore défaut pour assurer des productions régulières.

Appuyé et assisté tout au long du processus de réalisation par leur formateur, Ali Abdou, l’émission, réalisée le 21 août, a été retransmise en live sur Facebook pour toucher un maximum de personnes

Des émissions de concertation en public
pour résoudre ou prévenir les conflits