Comment les médias peuvent-ils contribuer au débat public concernant la dette ?

Comment les médias peuvent-ils contribuer au débat public concernant la dette ?

24 mars 2021

Dans le cadre de la série de conversations en ligne du projet Ama Baad, CFI et ses partenaires, Daraj et Barr Al Aman, ont le plaisir de vous inviter à participer à la 21e conversation Ama Baad, portant sur le rôle des journalistes dans le débat public relatif à la dette.

Jeudi 25 mars 2021

18h : Heure de Rabat, Alger et Tunis
19h : Heure de Tripoli (Libye), Le Caire, Khartoum, Ramallah, Beyrouth, Damas et Aman
20h : Heure de Bagdad et de Sanaa

Pour participer à la conversation en direct sur Zoom
et poser vos questions, vous pouvez vous inscrire ici


Alors que l’économie et la finance ont des conséquences majeures sur la vie des citoyens, la complexité de leurs enjeux n’est abordée quasiment qu’en termes techniques et conceptuels. Par ailleurs, le manque de culture économique et financière générale empêche les populations de saisir tous les tenants et aboutissants des décisions prises par les gouvernements.
Alors que la pandémie de Covid-19 a alourdi considérablement le poids de la dette publique, un débat ouvert doit avoir lieu, présentant le choix des options applicables et leurs implications.
Comment les médias peuvent-ils remplir leur rôle pédagogique sur ce sujet ?
Comment assurer une neutralité journalistique en donnant la parole à l’ensemble des points de vue, au-delà des luttes idéologiques ?

Conversation avec :

- Mohamed HADDAD, rédacteur en chef et premier président de Barr Al Aman – Recherche Média, une association basée à Tunis et visant à contribuer à comprendre et à évaluer les politiques publiques notamment celles relatives aux échanges commerciaux, à l’agriculture, à la santé, à l’éducation… Diplômé en 2012 de l’ESJ Bordeaux, il est correspondant de plusieurs agences et médias étrangers notamment Reuters, AFP et Le Monde. Dans son travail journalistique, il privilégie les longues investigations et cherche à rendre accessibles les recherches récentes.

Alia MOUBAYED, économiste de formation et diplômée d’un master en administration des affaires de la AUB et d’un master en politiques et administration publiques de l’ENA (France), elle est actuellement économiste en cheffe, responsable de la région Mena dans une banque d’affaires basée à Londres. Elle a auparavant occupé le poste de responsable des programmes géo-économiques au sein de l’institut International des Études Stratégiques à Londres et a également travaillé comme économiste principale à la Banque Mondiale.
Elle a, par ailleurs, fondé l’association Les femmes dans les économies de la région Mena : AWEAMENA.

Modération :

Salma HUSSEIN est chercheuse et journaliste spécialisée en économie et en politiques publiques. Co-traductrice de l’ouvrage de Thomas Piketty, Le capital au XXIe siècle, elle est, par ailleurs, l’auteure du livre : A guide to every journalist : How to find relevant information on State Budget.
Elle a collaboré pendant deux ans avec France 24 avant de contribuer à la création des sites Ahram Online et Al-Badil Daily. Elle a également été formatrice dans plusieurs pays arabes sur des questions en lien avec les budgets des Etats et les politiques sociales.

Si vous êtes journaliste et arabophone, rejoignez le groupe Facebook Ama Baad

L’initiative Ama Baad vise à favoriser la réflexion collective et le partage de bonnes pratiques entre des journalistes du monde arabe autour de thèmes liés au développement durable et suscités par la crise sanitaire de la Covid-19.

daraj_ula_ama_cfi.png