Au Niger, des jeunes aux côtés des journalistes lors des formations à l’interactivité radio

13 avril 2021

Après le Burkina Faso et le Mali, c’est au tour du Niger de démarrer son cycle de formations à l’animation et à la promotion d’émissions interactives. Et pour celui-ci, les jeunes "relais" de MédiaSahel résidant dans les différentes localités du pays sont invités à participer lors des formations.

Depuis le début du cycle de formation le 22 mars 2021, deux formations ont déjà été organisées.
Ces sessions de formation de deux semaines regroupent animateurs, animatrices, techniciens et techniciennes de radio. Elles ont pour objectif de permettre aux radios de bénéficier des connaissances suffisantes à la maîtrise de la préparation et l'animation d’émissions accueillant des jeunes auditeurs et auditrices à l'antenne, en studio ou par téléphone.
Lors de la partie pratique réservée à l’enregistrement d’émissions interactives, ce sont les jeunes "relais" de MediaSahel qui ont été invités à intervenir.

Lors de la première session par exemple, neuf jeunes ont été impliqués dans la préparation et la réalisation des émissions en synergie avec les animateurs, animatrices et leurs techniciens et techniciennes. Reprenant les mêmes codes que ceux d’une vraie émission interactive sur les ondes d’une radio, les jeunes sont intervenus tant en studio que par téléphone ou via WhatsApp.
Exposant leurs idées sur des sujets qui leur étaient chers, tels que l’emploi ou la violence chez les jeunes, la migration clandestine chez les femmes ou encore le divorce chez les jeunes couples, chacun a pu s’exprimer et donner son opinion en français ou en haoussa. Les objectifs de ces exercices étaient doubles, permettre aux jeunes de comprendre le processus de réalisation d’émissions destinées à la jeunesse et leur faire participer, et donner la possibilité aux stagiaires de mettre en pratique les acquis de la formation, aux côtés des jeunes, cible prioritaire du projet MédiaSahel.

Dans l’ensemble satisfaits de leur participation à ces ateliers, les jeunes ont remercié les journalistes qui ont été à leur écoute pendant les sessions d’enregistrements : participer à cette formation en tant qu’invités nous a permis de nous exprimer, de mieux donner nos points de vue sur des sujets de sociétés, juge R. Brah, étudiante en communication.
Et pour A. Oumarou, membre de l’association de jeunesse unie pour le développement au Niger de rajouter, cette formation a permis à tout le monde à la fois de donner et de recevoir.

À la fin du cycle interactivité au Niger prévu le 26 juin 2021, 60 professionnelles et professionnels des vingt-quatre radios partenaires (animatrices, animateurs, journalistes, techniciennes et techniciens) auront bénéficié de la formation, avec l’implication d’une trentaine de jeunes relais de MédiaSahel.