Kwanraat

Objectif(s)

Contribuer aux efforts des journalistes birman•es pour défendre la liberté d’expression et promouvoir le retour du pays à la démocratie.
110 000 €
10 moismois

Un projet

Soutenu par

En partenariat avec

Présentation

Le coup d’État perpétré par l’Armée, en février 2021, suivi de l’emprisonnement de Aung San Suu Kyi et d’autres membres du gouvernement légitime, a eu des effet dévastateurs la liberté d’expression et la situation générale des médias en Birmanie.

Depuis cet événement, la forte répression du mouvement de protestation et le contrôle de l’information ne permettent plus l’exercice du journalisme. Menacés dans leur sécurité, bon nombre de journalistes, à l’instar des principaux médias à vocation démocratique, ont dû quitter le pays.

Lancé en partenariat avec France Médias Monde (FMM), « Kwanraat » (qui signifie « réseau » en birman), appuie une vingtaine de journalistes birman•es en exil, en leur proposant un programme de formations et la réalisation de mini-documentaires analysant les facteurs à l’origine de l’effondrement de la démocratie en Birmanie. Ces productions serviront ensuite de base pour la réalisation d’un long-format documentaire. Une campagne de plaidoyer, menée par le réseau EPD (European Partnership for Democracy) sera également mise en œuvre afin de maintenir le retour de la démocratie à l’ordre du jour de l’agenda politique européen. 

Bénéficiaires du projet

10 journalistes birman•es en exil basé•es en Europe

10 journalistes birman•es en exil basé•es en Asie

Responsable du projet
Marie Bouilly

Fiches à télécharger

flyer_kwanraat-fr.pdf

Actions

Dispositif de formation

Formation, en présentiel (en France ou en Thaïlande) et en ligne, de journalistes en exil.

Actualités associées

Cinq journalistes birman•es formé•es à Paris aux techniques de tournage et de montage

18 août 2022
Lancé en mars 2022 par CFI et FMM avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le projet Kwanraat (réseau en Birman) a...

Dispositif d’information

  • Tournage et production de 12 mini-documentaires pour recueillir des informations et des preuves sur les atteintes à la liberté de la presse, la persécution à l’encontre des journalistes et, plus largement, du peuple birman sous le joug de la dictature militaire.
  • Montage par une équipe de FMM, à partir de ces productions, d’un long-format documentaire.

Dispositif de plaidoyer

  • Lancement d’une campagne de plaidoyer auprès des institutions européennes, développée et mise en œuvre par le réseau EPD (European Partnership for Democracy).
  • Événement de sensibilisation au sein du Parlement européen : organisation de tables rondes et projection du long-métrage documentaire.