Vers un journalisme judiciaire de qualité en Ukraine

7 janvier 2021

Depuis l’été 2020, CFI accompagne le développement de SudReporter, le premier média ukrainien spécialisé dans le traitement d’affaires judiciaires.

Le journalisme judiciaire, en tant que genre distinct, de haute qualité et complexité, avec une approche professionnelle spécifique, en est encore à ses débuts en Ukraine. Il n'existe pas de cours spécialisés en écoles de journalisme. Les médias sont souvent réticents à s'intéresser à ce sujet, ne s'intéressant généralement, de manière superficielle, qu'aux affaires très médiatisées et aux décisions scandaleuses, sans rendre compte en profondeur du déroulement des procès ni examiner les affaires en détail.

Pourquoi ?
Parce que cette approche demande du temps, de l'énergie et des compétences spécifiques. Faire des reportages en salles d'audiences requiert des connaissances juridiques, de l'attention et de la patience, car les audiences peuvent durer longtemps ou être parfois reportées. Les conditions dans les tribunaux eux-mêmes ne sont pas adaptées au travail des reporters. Les lecteurs trouvent parfois les reportages peu attrayants, car ils manquent d'action.
Cela s'explique peut-être aussi par le fait que les médias ukrainiens n'ont toujours pas développé une culture du journalisme de justice ?

Un média pionnier

Cependant, les choses changent pour le mieux !
Des nouveaux venus enthousiastes essaient de développer ce genre de couverture médiatique. Fin 2017, la journaliste Iryna Salii a décidé de créer un média en ligne, Sudovyi Reporter (Journaliste judiciaire) : le premier média en Ukraine à couvrir exclusivement les procès et les affaires judiciaires. Un média pionnier !
Irina s'est appuyée sur sa propre force et son enthousiasme, sans financeurs ni capital de départ. Mais rapidement les informations publiées par Sud Reporter ont gagné en visibilité et ont été largement utilisées par d'autres grands médias pour leurs propres publications.

Pendant les trois années de son existence, Sud Reporter a franchi toutes les étapes d'une initiative bénévole, a résisté à des moments difficiles, à la pression et au discrédit d'un tiers, a obtenu les droits de propriété intellectuelle de la marque Sudovyi Reporter par le biais du tribunal et a été reconnu par d'autres organisations médiatiques, des avocats et des acteurs du monde judiciaire. Pendant toutes ces années, ce média impartial n'a été soutenu que par du crowdfunding et les dons de lecteurs et des citoyens concernés.

http://sudreporter.org/

 

Couvrir l’actualité judiciaire dans tout le pays

Au cours de l'été 2020, CFI, dans le cadre du projet Pravo-Justice, a offert un soutien institutionnel à Sud Reporter afin d'amener ce média unique à un niveau supérieur. CFI et Sud Reporter partagent un objectif commun : améliorer la compréhension de la justice et de la réforme judiciaire dans la société ukrainienne, ainsi que le développement d'un journalisme judiciaire de qualité.

En septembre 2020, CFI commande à SudR eporter, au travers d’un mécanisme de soutien à la production journalistique, une trentaine de productions. À cette occasion, le média a renforcé sa structure et créé un réseau de journalistes régionaux (correspondants) couvrant l'actualité judiciaire dans toutes les régions d'Ukraine pour son compte. Grâce à cette initiative, SudR eporter peut publier des nouvelles, des récits et des articles multimédias sur la justice dans les régions et pas seulement à Kiev.
Le projet vise à élargir l'audience de Sud Reporter et à rendre les reportages sur la justice plus populaires.

En deux mois seulement, le site web de Sud Reporter s'est enrichi d'une douzaine d'articles, de reportages et de vingt nouvelles plus courtes provenant d'Odesa, du Dniepr, de Tcherkassy, de Sumy, de Khmelnytskyy, de Zaporizhzhya, de Ternopil, de Kropyvnytskyy, de Poltava et de Zhytomyr. Les journalistes qui participent au SudReporter's Club acquièrent de l'expérience et reçoivent des conseils pratiques utiles pour concevoir des publications de qualité et diversifier le contenu des sujets, ainsi que pour renforcer leur capacité financière dans les régions.


CFI souhaite continuer à suivre Sud Reporter dans son cheminement d'une initiative bénévole vers la reconnaissance en tant que média de référence dans le domaine de la justice.