Rachid Assade Zongo, rédacteur en chef à l'écoute des jeunes

Rachid Assade Zongo, rédacteur en chef à l'écoute des jeunes

15 juillet 2021

À 31 ans, Rachid Assade Zongo est le rédacteur en chef de Jeunes Wakat, une émission de radio constructive et citoyenne, conçue et réalisée par et pour les jeunes des différentes régions du Burkina Faso.
Portrait réalisé par Emmanuel de Solère Stintzy.

Enfant, Rachid ne s'énervait pas facilement. Il préférait se taire avant de réagir, se souvient Aboulaye Ouédraogo, un ami proche de la famille. Âgé aujourd'hui de 31 ans et rédacteur en chef de l'émission radio Jeunes Wakat au Burkina Faso, Rachid Assade Zongo précise : Je me méfiais des inconnus, car mon père est décédé quand j'avais 14 ans. Élevé par ma maman et mes oncles, j'avais l'habitude de me battre moi-même pour me construire.

Au collège, Rachid force sa nature timide et s'ouvre sur le terrain à plusieurs activités de différentes associations : expositions littéraires et, déjà, émission de radio pour les jeunes : Comme chroniqueur, je parlais notamment de notre scolarité. J'aimais partager des connaissances utiles aux autres.
Jeunes Wakat ou "Le moment des jeunes" Après le bac, Rachid Assade Zongo obtient une licence en Droit de l'Université de Ouagadougou, mais n'a jamais cessé entre temps ses émissions et ses articles pour la jeunesse dans les médias burkinabè. À l'heure actuelle, il est toujours membre de différentes associations spécialisées, en particulier la Coordination nationale des jeunes pour l'environnement et le climat (Conajec).
Les jeunes sont parfois considérés comme l'avenir d'une famille et d'un pays. C'est normal de leur porter une attention particulière ! Demain, je serais fier de me dire que j'ai participé à leur construction ! 

Proche, comme lui, de la Commission nationale pour la Francophonie, Dobi Parfait Maré, jeune écrivain et philosophe, observe : Rachid m'a beaucoup invité dans ses émissions. Il s'intéresse à la lecture, l'instruction des jeunes, à leur engagement citoyen et à leur leadership. L'émission Jeunes Wakat ("Le moment des jeunes", en français et en langues nationales, Ndlr) est intéressante, car elle présente des modèles jeunes et traite de thèmes qui les touchent directement.

La radio, le canal idéal

Depuis juillet 2019, dans le cadre du projet MédiaSahel  de CFI, Rachid Assade Zongo est en effet rédacteur en chef de cette émission en français Nous apprenons sur les réalités du terrain...et en langues nationales de l’Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso (UNALFA) : Nos rubriques, comme ‘‘Portrait’’ (personne ou collectif inspirant), ‘‘Le journaliste Facebook’’ (humour), ‘‘Et si on lisait ?’’, ‘‘L'avis du coach’’ (personnes ressources) ou ‘‘Micro-trottoir’’, sont les fruits des demandes des jeunes. Ils peuvent aussi réagir dans la partie interactive de cette émission. Nous apprenons ainsi nous aussi sur les réalités du terrain, différentes selon les villes et les régions de notre pays. J'apprécie aussi d'avoir une équipe jeune qui se dévoue à la tâche !

Une équipe qui comprend une dizaine de personnes à la rédaction centrale, une dizaine de correspondants et 24 animateurs de 24 radios partenaires au Burkina. Rachid nous laisse parler et s'exprime ensuite. Mais, il sait aussi s'imposer et décider, par exemple sur le choix des sujets des émissions, apprécie Maazou Ibriga, le community manager de Jeunes Wakat. Aïssata Sankara, coordinatrice éditoriale de l'émission, observe une évolution individuelle et collective : Ces derniers temps, Rachid s'est beaucoup impliqué dans l'organisation de Avec Jeunes Wakat nous avons créé un déclic son équipe et le contenu de l'émission. J'étais énormément sollicitée au début, mais l'équipe prend peu à peu son indépendance. Elle a compris ce qu'elle doit faire et comment le faire.

Rachid Assade Zongo et ses jeunes collègues ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin : Nous sommes prêts à redoubler d'efforts pour une suite éventuelle de l'émission après juin 2021, car avec Jeunes Wakat nous avons créé un déclic, des émissions de ce format sur les jeunes n'existaient pas dans les radios. Aujourd'hui, beaucoup de stations nous ont promis de rediffuser nos émissions, mais aussi de créer les leurs.
Une bonne nouvelle pour le rédacteur en chef passionné, plus que jamais persuadé que la radio est le canal le plus approprié pour atteindre les jeunes partout au Burkina et leur permettre de se construire.

Rachid Assade Zongo
Rachid Assade Zongo (au bout de la table en blanc), rédacteur en chef de l'émission Jeunes Wakat.

 

Dans 10 ans...

Rachid Assade Zongo, rédacteur en chef de l'émission Jeunes Wakat, est ouvert à toutes les opportunités futures : Dans dix ans, j'aimerais rester dans le feu de l'action comme journaliste radio ou TV ou correspondant international, mais aussi apprendre et partager comme formateur pour CFI ou comme responsable dans un média.
Charlemagne Abissi, président de l’UNALFA et supérieur hiérarchique de Rachid, l'encourage à développer son potentiel : À l'avenir, je le vois tout à fait capable de gérer une grande rédaction ou de devenir formateur de journalistes.
Ceux que Rachid Assade Zongo coache aujourd'hui à Jeunes Wakat croient également au futur de leur boss : Rachid aime le travail bien fait. Il dirigera peut-être demain une équipe encore plus nombreuse ou sera manager de projet, pronostique Tiona Sanogo, chargé de production de l'émission.
Wendpayengde Paule Gwladys Ouédraogo, une amie, résume : Dans dix ans, Rachid sera un excellent journaliste, car  humble et ouvert à la critique, il apprend en permanence.