L'objectif d'Hoàng Nhật Nguyễn : réveiller les consciences

L'objectif d'Hoàng Nhat Nguyen : réveiller les consciences

3 juin 2021

Le directeur adjoint du site Vietnam+ veut alerter le public vietnamien sur les enjeux environnementaux les plus urgents.
Portrait réalisé par Eléonore Sok.

Nous sommes profondément affectés par le changement climatique et vulnérables face aux risques naturels : notre but est de tirer la sonnette d’alarme, martèle Hoàng Nhật Nguyễn, le directeur adjoint du site Vietnam+. Le premier portail multimédia du pays fait partie de l’agence vietnamienne d’information VNA, basée à Hanoï.
Nous sommes profondément affectés par le changement climatique...En 2020, pour le projet Mekong Info Durable de CFI, Hoàng a sélectionné un groupe de cinq journalistes, les meilleurs de la rédaction ayant tous remporté des prix, pour créer des contenus mettant en valeur les principaux enjeux verts de ce pays étendu sur 3200 km de littoral.

Nous avons réalisé des sujets sur la déforestation, les fortes inondations dans le centre du pays, ainsi que les dangers pesant sur le Mékong, comme la multiplication des barrages hydro-électriques. Un sujet qui nous concerne particulièrement car le Vietnam est le pays le plus en aval, détaille-t-il. Au total, cinq articles, une vidéo et deux reportages photos seront prochainement publiés sur Vietnam+.
Nous avons privilégié des articles longs formats intégrant photos et infographies, un format tendance qui attire de nouveaux lecteurs, précise-t-il.

Du terrain de foot aux news tout terrain

À 41 ans, Hoàng a déjà vingt ans d’expérience dans les médias. Très tôt, il savait ce qu’il voulait faire quand il serait grand.
J’ai toujours été un grand fan de football, et petit, je voulais déjà assister aux matchs de l’intérieur, pas uniquement à la télévision, retrace cet ardent supporter de Messi et de la star locale du ballon rond Nguyen Quang Hai. Après un cursus à l’Université de Sciences humaines et sociales de Hanoï, Hoàng fait ses premiers pas sur le terrain médiatique dans le service des sports et de la culture de l’agence VNA. J’étais ravi, je réalisais mon rêve : devenir journaliste sportif ! relate-t-il.

Au bout de quelques années, Hoàng ressent toutefois le désir d’élargir son horizon. Il rejoint la rédaction de Vietnam+ en 2011, où il est chargé de développer les projets créatifs destinés au jeune public. Son plus grand succès : Rap News+, un programme d’informations rappées ciblant les 15-25 ans, diffusé sur le site de 2013 à 2017.

rap news

 

Une industrie médiatique en mutation

C’est une époque difficile pour les médias, nos revenus publicitaires ont chuté, notre part de gâteau a été avalée par les géants de la technologie, les salaires des journalistes se réduisent, c’est un métier qui fait moins rêver les jeunes… observe le quadragénaire. Au Vietnam, la presse papier vit, selon lui, ses dernières heures de gloire, et la presse digitale est toujours à la recherche de son modèle économique. Les sites d’infos sont gratuits, le public n’ayant pas encore le réflexe de payer, alors qu’il débourse plus volontairement pour films et musique.

Le site Vietnam+ ne compte que 2% d’abonnés premium. Des performances qu’Hoàng espère améliorer grâce aux contenus sponsorisés sur Facebook. Néanmoins, le principal atout du groupe reste la qualité des contenus proposés, excluant crime, divertissement et sujets people.Je prône un journalisme constructif...
Aujourd’hui, les questions liées à l’environnement sont les plus sensibles ; la pollution, par exemple, Hanoï est une des capitales les plus polluées au monde. En temps de Covid-19, ces sujets passent en arrière-plan, mais il est de notre devoir de continuer à en parler, souligne-t-il.

Pour autant, Hoàng refuse le catastrophisme : Je prône un journalisme constructif, qui soutient les plus faibles, et fournit des conseils au gouvernement afin de l’encourager à trouver des solutions pour le peuple, dit-il avant de conclure l’entretien. Depuis qu’il a moins de temps à consacrer aux loisirs, le père de famille apprécie davantage les matchs derrière son écran.

hoang