Hang Dinh, la journaliste vietnamienne résiliente

22 mars 2021

Épisode #3 de Correspondances, le podcast des artisans de l’info.

Hang Dinh, c’est la Anne Sinclair vietnamienne. Elle fut l’un des visages de la télévision nationale pendant une quinzaine d’années. Mais cela fait 15 ans de plus qu’Hang Dinh a quitté les plateaux télé pour se consacrer à l’enseignement. Elle cumule aujourd’hui deux activités : professeure à l’Université d’Hanoi et bénévole au Media Training Center de l’association des journalistes vietnamiens.

Comme beaucoup de journalistes que vous entendrez dans cette série, Hang Dinh est portée par sa vocation. Elle y met tout son temps, toute son énergie. En 1965, alors que l’armée américaine commence à bombarder le Vietnam, la petite Hang Dinh et toute sa famille sont déplacés dans la campagne des environs d’Hanoi. Les 6 enfants ne mangent pas toujours à leur faim. Le quotidien est rythmé par les sirènes d’alarme, les bombardements, les évacuations.

En 1975, la guerre est terminée. Le Nord Vietnam, communiste, réussit son offensive contre le Sud capitaliste. Le pays réunifié devient la république socialiste du Viêt Nam. Hang Dinh, qui a fini le lycée, retourne à Hanoi et y entame ses études... 

Correspondances, le podcast des artisans de l’info, met en lumière les femmes et les hommes à travers le monde qui travaillent quotidiennement pour informer leurs semblables.

Écoutez l'épisode #3

Découvrez l’épisode précédent dédié à Anderson Diedri, enquêteur au service de la population ivoirienne


Disponible sur toutes les plateformes d’écoute de podcasts :